«

»

Les pieds dans le sable

Ça fait 45 minutes que je suis allongé sur la plage et il ne s’y passe pas grand chose d’intéressant. Des filles trop maigres en maillots trop petits qui fument des clopes avec des mecs trop bronzés, des mères de familles trop occupées à surveiller leurs marmots pour pouvoir lire leur Grazia tranquillement, une septuagénaire topless et glamourless et moi, Romain 35 ans, traîné sur cette plage par les nanas que j’ai rencontré en buvant du champagne hier, tard, à la Voile Bleue.

Déçu … à la lumière réelle ces filles sont moins bien que ce qu’elles laissaient présager hier soir, mignonnes mais sacrément insipides, à la limite certaines pourraient être baisables mais l’époque où je me tapais la première venue est révolue, est-ce l’âge ? Je préfère les baises un peu plus raffinées et les filles spéciales. La bande qui m’a traîné ici est composée de filles certes gentilles mais bonjour le niveau! Avant qu’une d’elle ne me demande (encore) de lui passer de la crème dans le dos, je me lève et je marche vers la mer avec la ferme intention de me baigner un long moment seul histoire d’évacuer les dernières brumes d’alcool de mon cerveau. Il fait tellement chaud sur la plage que la mer me paraît glacée au premier orteil, mais en quelques instants je m’y habitue et bientôt je suis immergé dans l’eau claire et fraîche.

Je plonge la tête la première dans l’océan et je nage jusqu’à la bouée, puis le retour, pfff pas facile « T »as plus 20 ans! Mais t’as plus 30 ans non plus ! » me dirait mon pote David. Mais Dave n’est pas là, il passe ses vacances avec sa femme alors que je viens de me séparer de Juliette. Trêve de rêveries, je vais remonter à ma serviette, prendre sur moi et essayer de trouver la pépite de ce groupe de fille, il doit bien y en avoir une et c’est les vacances merde, j’ai envie de m’envoyer en l’air.

Quand je retrouve le groupe des filles, je prend bien soin de m’ébrouer juste au dessus d’elles afin de faire tomber des gouttes glacées sur leurs peaux brûlantes, elles en crient d’indign-excitation, connu mais efficace et puis je m’étend à plat ventre sur ma serviette afin qu’elles voient bien mon cul musclé, pour me retrouver pratiquement nez à nez avec une superbe paire de pieds nus. Finalement la journée devient intéressante …

J’en suis certain ces jolis pieds n’étaient pas là quand je suis parti me baigner, cette fille a du arriver et poser sa serviette sur un coin de sable libre et il se trouve que pour mon grand bonheur c’est en face de moi. Il aurait suffit d’un mauvais alignement des étoiles ou d’une irruption solaire pour qu’elle tourne sa serviette d’un quart de tour et que je sois privé de ce spectacle, mais l’univers est avec moi. Alors pour profiter de ce cadeau, j’ai remis mes lunettes noires prêt à mater en toute discrétion.

a-la-plage

Cette fille doit chausser du 37 ou du 38, allongée sur le dos comme elle l’est, elle m’offre la vue de ses plantes de pieds douces et soignées à la cambrure hyper osée. Ses 10 petits orteils tout ronds bougent au gré de son corps, tantôt ils se recroquevillent, tantôt ils se détendent et s’étalent en éventail. Les pieds de cette fille sont deux petites merveilles prolongés par des talons qui semblent si doux et des chevilles magnifiquement sculptées. J’ai envie de m’approcher doucement d’elle, de prendre ses chevilles dans mes mains et de caresser ses petits pieds l’un après l’autre, d’abord le talon, puis la plante enfin chacun de ses orteils. Je me visualise en train de la masser avec ardeur et plus rien n’existe que la chaleur de ce contact.

Alerte ! Cette fille s’assied sur sa serviette, il faut que j’arrête de la mater ou je vais me faire gauler. Pourtant j’ai beau faire semblant de m’intéresser à autre chose, je reviens sur ses pieds, après m’avoir gratifié de ses superbes plantes, elle m’offre maintenant à voir la face cachée de la lune. C’est que le dessus est aussi joli que le dessous, je découvre ses ongles vernis avec soin, un joli rouge avec une pointe de rose très féminin, elle est assise, pensive, elle regarde la mer et moi je la regarde. Je la regarde en entier maintenant elle est jolie, elle a des pieds superbes et moi je commence à bander.

Comme si cette fille pouvait percevoir mon trouble, elle commence à piétiner le sable chaud, enfonçant ses orteils, laissant le sable couler entre eux, j’imagine que c’est ma langue qui passe ainsi entre chacun de ses petits orteils que je suçote comme autant de bonbons, ma queue durcit à vue d’œil, il ne faudrait pas que j’aie à me tourner sur le dos pour une quelconque raison. Elle continue son manège, elle frotte désormais ses pieds l’un contre l’autre, ils sont tellement sensuellement cambré que j’en ai des frissons. A cet instant je voudrai être allongé la queue entre ses deux pieds de velours pour le footjob de ma vie, qu’elle s’amuse à caresser ma bite comme elle s’amuse à se caresser les pieds, l’air de ne pas y prêter attention mais de façon si sensuelle.

Je serai allongé sur le dos et je regarderais cette fille sortir de l’eau, en s’approchant de moi elle marquerait un arrêt et sans gène appuierait son pied sur la bosse de mon boxer. Elle y mettrait une pression légère au début, puis plus forte faisant durcir ma queue. Et puis elle s’assiérait tout près de moi, un pied entre mes jambes et l’autre elle le ferait remonter jusqu’à mon visage puis elle enfournerait ses orteils dans ma bouche. Alors j’enlèverai mon boxer et je la laisserai me masturber entre ses pieds, d’abord un, puis les deux et je crierai lors qu’enfin n’en pouvant plus, j’éjaculerais sur ses mignons orteils.

Mon boxer est tendu à craquer, je n’arrive à penser à rien d’autre, il faudrait que je débande sinon je vais passer la nuit sur la plage à fantasmer sur cette fille. Les soirées de mon été vont enfin avoir un but : réussir à approcher cette fille.

 


This is some text prior to the author information. You can change this text from the admin section of WP-Gravatar  Simone de Beau-Voir, toujours inspirée, un peu fétichiste, aime les histoires d'amour qui finissent mâle


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

76f0b21400
/wp-admin/options-general.php?page=emc2-popup-disclaimer/emc2pdc-admin.php
2231ac50c4
160
10
Accepter
Refuser
https://twitter.com/ChrCulottees
1

// SITE INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS //

Ce service est interdit aux mineurs de moins de 18 ans et est strictement réservé à un public adulte averti. Il contient des récits érotiques.

Cliquez sur ACCEPTER pour entrer !


This is some text prior to the author information. You can change this text from the admin section of WP-Gravatar  Simone de Beau-Voir, toujours inspirée, un peu fétichiste, aime les histoires d'amour qui finissent mâle


Accepter Refuser