«

»

Mauvaise expérience

Il arrive, aussi culottées que vous puissiez être, des expériences qui laissent un goût amer. Je n’ai froid ni aux yeux ni au cul et il est rare que des avances sexuelles me fassent reculer, cependant il est des propositions qui me laissent de marbre. Je l’ai malheureusement expérimenté récemment.

source http://wolfcubchronicles.com/

source http://wolfcubchronicles.com/

Antonin est ré-entré dans ma vie ce lundi, un simple message privé sur facebook, quelques banalités échangées autour de notre année au lycée passée ensemble, c’était il y a 17 ans. Nous écrivons chacun quelques mots sur la vie, nos familles, nos enfants, nos boulots. Rapidement, Antonin me remet en mémoire cette dernière fois où nous nous sommes vus. C’était après le bac, j’avais organisé une soirée chez moi pendant les vacances de mes parents et une chose en entrainant une autre j’avais formé un trio avec 2 garçons. C’était ma première expérience de triolisme et bien loin d’être la meilleure. Nous étions inexpérimentés et j’ai effacé les détails de ma mémoire.

Tout de suite je pense qu’il fait partie des deux fameux garçons qui ont eu la primeur de mes charmes et je suis légèrement honteuse qu’il me fasse repenser à quel point j’étais gourde et immature. Mais loin de se douter de mon trouble, il m’avoue que cette soirée lui a laissé un goût d’inachevé. Doutant d’un coup qu’il eut fait partie d’un des garçons du trio, je lui pose alors franchement la question « mais, on a couché ensemble ou non ?« . « Non » me répond il alors, « mais il faut rattraper ça au plus vite« . Bizarrement alors qu’une proposition coquine me met généralement en appétit, je ne ressens à ce moment aucun intérêt pour les mots que je lis. Trop insistant, pas assez fin, je suis une fine bouche et j’aime les bons mots. Les propositions crues m’indiffèrent, mais je suis joueuse alors je me laisse aller au jeu.

Mon intuition était la bonne, malgré la culture que m’aurait laissé supposer son excellente situation sociale, Antonin est lourd, cru, sans finesse, sans imagination. Je capte vite l’essence du personnage : homme marié, s’ennuyant avec madame, cherchant l’aventure sans rien connaitre des codes de la séduction. L’ennui me gagne très vite, je ne vibre à aucune de ces propositions qui vont de l’éjaculation faciale à la sodomie. Je brûle de lui dire d’arrêter de regarder du porno bas de gamme, je me retiens d’être désagréable, Antonin est devenu mon boulet.

Ce jeu ennuyeux dure quelques jours, je ne guette pas les messages d’Antonin, il m’indiffère, j’hésite sur la façon de le remballer proprement sans toutefois trop le vexer, quel sera le bon moment ? J’essaie de lui faire peur, je lui demande si il a des pratiques particulières, si les jeux de domination le branchent, si il est prêt à sucer les talons de mes chaussures, s’il pratique la strangulation… il me répond qu’il est très classique, je traduis : banal. Le déclic se produit enfin après une énième proposition de levrette de l’ennuyeux partenaire. Voilà qu’il me propose de nous rencontrer et d’aller faire un tour en voiture ….

Pour qui me prend-il ce mec ? pour une pute gratuite ? Pense-t-il réellement que l’idée de me faire tripoter dans une voiture m’excitera ? Bon sang, sur son profil Facebook sont étalées les photos de ses voyages au bout du monde, celles des concerts et des évènements sportifs prestigieux auxquels il a assisté avec sa femme …. et il me propose de me culbuter à l’arrière de sa bagnole ? Ce mec est réellement plein aux as et il ne me propose même pas une rencontre discrète dans un endroit un peu classe ? Je n’ai pas particulièrement des goûts de luxe mais si je dois faire la catin c’est par choix et non parce qu’on me l’impose.

Réalisant que notre association n’aurai jamais aucun coté win-win, je décide de couper les ponts avec Antonin, de façon franche et sans appel.

D’un message de quelques lignes, j’ai informé mon inélégant partenaire que je préférais les expériences sexuelles plus piquantes et moins conformistes. C’est décidé, je choisi la qualité.

Plein de bisous sur vos culs, vous qui avez peut-être déjà expérimenté des relations décevantes.


This is some text prior to the author information. You can change this text from the admin section of WP-Gravatar  Simone de Beau-Voir, toujours inspirée, un peu fétichiste, aime les histoires d'amour qui finissent mâle


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

76f0b21400
/wp-admin/options-general.php?page=emc2-popup-disclaimer/emc2pdc-admin.php
2231ac50c4
160
10
Accepter
Refuser
https://twitter.com/ChrCulottees
1

// SITE INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS //

Ce service est interdit aux mineurs de moins de 18 ans et est strictement réservé à un public adulte averti. Il contient des récits érotiques.

Cliquez sur ACCEPTER pour entrer !


This is some text prior to the author information. You can change this text from the admin section of WP-Gravatar  Simone de Beau-Voir, toujours inspirée, un peu fétichiste, aime les histoires d'amour qui finissent mâle


Accepter Refuser