«

»

Musique celtique et triolisme

triolisme

L’autre soir dans un bar irlandais, un de mes collègues de soirée me plaisait bien, je l’avoue! Lorsque je l’ai croisé en revenant des toilettes et qu’il m’a embrassée, j’ai été surprise, je n’avais pas encore commencé a essayer de le séduire…Trop classique. Trop évident. Je suis déçue et mon enthousiasme retombe d’un cran. Ce que j’aime moi, ce qui me plait au point de me faire tremper la petite culotte, c’est ce moment juste avant, celui où tu te dis que tu croquerais bien la pomme avec lui, que tu lui envoies des petits signaux, alors que tu n’es pas sûre encore de lui plaire! Plusieurs bières plus tard, toujours sur le chemin du petit coin, un baiser volé presque en cachette, enfantin, l’homme me mets enfin le feu avec ces quelques mots: « Si tu veux, mon ami est d’accord pour se joindre a nous, enfin si ça t’intéresse. ». La perspective d’une expérience de triolisme m’émoustille complètement!

Mon ventre se serre, une contraction agréable provoque une douce chaleur entre mes cuisses. Je peux presque sentir l’humidité arriver à l’idée d’être comblée par deux hommes, mon pouls s’accélère et mon corps exulte presque!  Je suis difficile a satisfaire, mais s’ils s’y mettent a deux, je ne peux pas être déçue! Le groupe celtique joue une musique endiablée. Nous sommes toujours au bar, l’un des deux hommes est assis derrière moi, je lui tourne le dos. Ses mains promènent sur mon ventre, remontent jusqu’à mes seins, frôlant mes tétons du bout des doigts. Ses caresses vont et viennent comme si nous étions seuls!

Assis en face de moi, l’autre homme semble autant excité. Il m’embrasse a pleine bouche, sa langue caressant la mienne. Ses mains explorent mon entre jambe à travers mon jean, discrètement, tandis que je croise quelques regards ébahis dans la salle. Ils ont vite repéré notre petit manège, tandis que mes lèvres et ma langue passent d’une bouche a une autre! Je me sens désirée, ces deux hommes n’ont qu’un seul but, me donner du plaisir…

J’ai trop bu je le sais, lorsque, bras dessus, bras dessous, nous quittons le bar, je titube presque et la tête me tourne! Je suis ivre mais compte bien profiter de chaque instant de cette orgie de sexe qui s’annonce! Nous nous faisons plus discrets a l’hôtel, mais une fois la réception passée et le hall traversé, l’ascenseur est a nous, comme un nouveau terrain de jeux. L’un m’embrasse le cou en glissant une main dans mon pantalon, direction plus bas, et les mains de l’autre se frayent un passage sous mon soutien gorge. Je l’entends me dire qu’il aime mes seins, juste avant qu’il ne pince fort mes tétons entre son pouce et son index, m’arrachant un petit cri de plaisir!

L’ascenseur s’arrête et lorsque les portes s’ouvrent pour laisser rentrer un couple de quinquagénaires, nous avons tous trois le rouge aux joues, et une main est encore enfoncée dans mon pantalon, presque dans ma culotte . Ils semblent ne se rendre compte de rien, mais je ne peux m’empêcher de glousser… C’est  terriblement excitant! Le couple sort de l’ascenseur quelques étages avant nous. L’exploration peut reprendre, j’ai du mal à reprendre mon souffle entre ces deux bouches, et toutes ces mains qui se promènent sur mon corps!

Je suis au comble de l’excitation, je savoure chaque instant de ce moment à trois. Ces deux hommes qui veulent me donner du plaisir ont l’air d’apprécier également, ils ont l’air vraiment à l’étroit dans leurs caleçons! Heureusement que j’ai déboutonné leurs jeans, laissant le champ libre à leurs queues en érection! L’avantage, c’est que je peux jauger les membres avant la chambre, je suis maintenant sure qu’ils me plaisent!

Lorsque je commence à branler un de mes deux comparse, l’autre se place derrière moi et je sens sa queue se placer entre mes fesses. Me cambrant exagérément, lui offrant un meilleur accès, je décide de profiter de ma position pour sucer le gland qui dépasse du jean que j’ai en face de moi. Il est rose et doux, sa forme est superbe, ma langue l’a déjà adopté, mes lèvres prennent un plaisir fou à le caresser!

Le gong de l’ascenseur retentit, nous sommes arrivés à notre étage. Nous allons dans la chambre d’un des deux garçons. Il a un stock de capotes, c’est ce qui a motivé notre choix. Pendant qu’il essaye d’ouvrir sa porte avec la clé magnétique, l’autre me plaque au mur et remonte une de mes jambes sur sa hanche. Il colle son sexe entre mes jambes et le frotte avec force sur ma chatte. Dans ma culotte, c’est l’ébullition, j’ai envie qu’il me pénètre immédiatement, mais son mouvement stimule si bien mon clitoris que je le laisse continuer encore un peu.

Nous entrons dans la chambre, il me jette sur le lit. J’aime sa vigueur. L’autre homme est plus doux, plus timide, plus réservé. J’ai envie de lui dire que je ne vais pas le bouffer mais c’est faux, je me saisi de sa bite énorme et commence à littéralement la manger. J’ai du mal à tout rentrer dans ma bouche, elle est vraiment très grosse. Je le suce ainsi pendant plusieurs minutes, tandis que l’autre homme s’occupe de mon jean. Il me retire mes vêtements, et me fais me mettre à quatre pattes. Je suis toujours occupée à aspirer, lécher, absorber le membre érigé en mon honneur. Il écarte mes fesses et je sens sa langue inquisitrice pénétrer mon intimité.

Tout en jouant avec mon anus, il enfonce ses doigts dans ma chatte humide. Les écartant et les tournant ainsi de plus en plus vite, je mouille de plus en plus. Il passe de ma chatte à mon anus, le lubrifiant avec mes secrétions. Le passage est fait, je suis prête. Tandis que je suis toujours en pleine fellation, il me sodomise lentement, puis m’arrachant un cri de surprise et de plaisir, il enfourne tout son sexe en moi… Comme je ne parvient plus à sucer l’autre correctement, je me redresse, à genoux, et colle mon dos au torse de l’homme qui me pénètre toujours.

Celui qui me fait face me regarde avec avidité. il nous pousse jusqu’à ce que nous soyons allongés sur le côté, et me fait relever une jambe. Se glissant entre mes jambes, il engouffre sa grosse queue dans mon vagin trempé. Je suis prise par deux hommes, ils me remplissent complètement! Je sens leurs sexes frotter l’un contre l’autre dans mon ventre, le plaisir est presque insoutenable! Je ne suis plus que jouissance, infiltrée de toutes parts, et je me laisse submerger par un orgasme incroyable, je suis à la limite de la perte de connaissance! Je suis secouée par des spasmes qui remontent dans mon ventre comme les vagues d’un raz-de-marée, et par les coups de boutoir qu’ils m’assènent simultanément! Lorsqu’ils éjaculent enfin, un long cri de jouissance prend naissance dans ma gorge…

Nous restons là longtemps, tous les trois, comme hébétés, sans bouger. J’ai un mal fou à reprendre mes esprits. L’orgasme que je viens de vivre m’a poussée au paroxysme du plaisir sexuel, et nous le savourons le plus longtemps possible.

 


This is some text prior to the author information. You can change this text from the admin section of WP-Gravatar  To change this standard text, you have to enter some information about your self in the Dashboard -> Users -> Your Profile box.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

76f0b21400
/wp-admin/options-general.php?page=emc2-popup-disclaimer/emc2pdc-admin.php
2231ac50c4
160
10
Accepter
Refuser
https://twitter.com/ChrCulottees
1

// SITE INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS //

Ce service est interdit aux mineurs de moins de 18 ans et est strictement réservé à un public adulte averti. Il contient des récits érotiques.

Cliquez sur ACCEPTER pour entrer !


This is some text prior to the author information. You can change this text from the admin section of WP-Gravatar  To change this standard text, you have to enter some information about your self in the Dashboard -> Users -> Your Profile box.


Accepter Refuser