«

»

Du sexe dans un train

sexe dans un train

Je n’avais jamais expérimenté le sexe dans un train, pourtant j’avais souvent entendu dire que cela arrivait souvent. Je ne voyais pas du tout comment, en dehors d’une fellation rapide cachée sous un manteau ou bien une pénétration anti-hygiénique dans des toilettes dégoutantes, il était possible d’avoir des relations sexuelles dans un train en marche.

Et un jour j’ai pris un train, la nuit. Je partais d’un milieu de la France jusqu’à un autre milieu de la France. 12 heures de train, pas de voiture couchettes. Je n’avais vraiment pas envie de ce voyage qui me paraissait interminable et qui m’offrait la promesse d’un ennui profond doublé d’une fatigue écrasante!

Je n’avais pas le choix, aussi je pris place dans ce train, et trouvai ma place dans un compartiment exigu. Deux banquettes se faisaient face et j’étais installée sur celle de gauche, près de la porte d’entrée. Après un rapide bonjour, les voyageurs prirent place. Je crois me souvenir vaguement qu’en face de moi il y avait un homme et deux femmes âgées. Je n’en suis pas sure, personne ne s’était vraiment regardé…

J’étais complètement absorbée par la lecture de mon livre, et peu à peu, je commençais même à m’assoupir… Le temps s’étirait indéfiniment, et la luminosité commençait à décliner. J’avalai le sandwich que j’avais préparé pour me réveiller un peu, et allai me brosser les dents. Lorsque je revins, le compartiment était plongé dans le noir. Tout le monde était prêt à affronter cette nuit sans fin dans un inconfort certain.

Je n’avais pas vraiment regardé mon voisin de gauche, je ne savais pas quelle était la couleur de ses cheveux, ni quel âge il avait. Il devait être un peu plus âgé que moi, mais pas de beaucoup. Le sommeil me gagnant, ma tête commença à tomber légèrement et rencontra l’épaule de l’homme près de moi. J’étais exténuée et je restai dans cette position sans complexe. Quelques longues minutes plus tard, j’émergeais vaguement et constatais qu’il avait profité de mon sommeil pour poser sa tête sur la mienne.

Calés pour le voyage, nous aurions pu en rester là, mais sentant mon mouvement, il s’éveilla à son tour. Tout les habitants de notre compartiment dormaient profondément. La situation était assez excitante, et quand il mit sa main près de la mienne, je ne fut pas surprise ni même choquée, j’en avais envie aussi. Je ne connaissais pas son visage, je crois que c’est ce qui m’amusais le plus… J’avais déjà couché avec un inconnu, mais jamais avec quelqu’un dont je ne savais pas du tout à quoi il ressemblait!

Au début nos doigts ne firent que se frôler, puis très vite ils s’entrelacèrent fougueusement. Lorsque sa main lâcha la mienne, ce fut pour commencer à caresser ma jambe. J’étais en jean, je regrettais presque de ne pas porter de jupe tant je commençais à avoir très envie de me faire prendre par cet inconnu là, dans le noir, au milieu des voyageurs assoupis.

Soudain, sa tête se tourna vers mon visage, et je senti son souffle rapide tout près de mes lèvres. Mon coeur s’accéléra lorsqu’il s’empara de ma bouche, enfonçant sa langue avec avidité à la recherche de la mienne. Ne pas faire de bruit, contrôler nos respirations, nos mouvements, ne pas se faire surprendre par nos voisins. Une de ses mains remonta entre mes cuisses tandis que l’autre s’attaqua à mon décolleté. Je me laissais faire tout en essayant de me rendre compte du bruit généré par nos mouvements. Je n’étais pas tranquille, et cela ajoutait à mon excitation!

Mon coeur battait à tout rompre et j’avais du mal à respirer, sous l’assaut des baisers de cet inconnu. Je repris mes esprits juste un peu, et décidais de reprendre un peu les choses en main. Du bout des doigts j’essayai de remonter silencieusement de sa jambe jusqu’à sa braguette. L’homme se mit à frissonner, mes caresses lui faisaient un très fort effet! Je senti son érection et lorsque j’ôtais le premier bouton de son jean, son sexe jailli, gonflé, énorme, tendu au maximum.

Je commençai à le branler en resserrant mes doigts autours de ce membre turgescent. Son érection se fit encore plus imposante, je ne pensais pas ça possible! Il poussa un léger gémissement, ce qui nous fit interrompre tous nos gestes, de peur de réveiller quelqu’un. Nous ne bougions plus, et attendions un signe d’éveil. Rien, pas le moindre toussotement. Puis d’un commun accord muet, nous reprîmes nos attouchements.

Je tenais son sexe dans ma main, plus fort, et je faisais coulisser la peau, multipliant les mouvements rapides. Il parvint dans un silence très relatif à glisser sa main dans ma culotte, et ses doigts s’insinuèrent entre mes lèvres humides. Un doigt jouait avec mon clitoris, un autre entrait profondément en moi, aussitôt suivi d’un deuxième, puis d’un troisième. Dans un jeu expérimenté, il les tournait, les écartait et les enfonçait alternativement. Je n’étais vraiment pas loin de la jouissance, il ne me manquait pas grand chose…

Je maintenais la pression sur sa queue en érection et son orgasme à lui ne tarda pas. Il explosa dans sa couverture, sans un bruit, seule sa respiration saccadée le trahissait. Il arrêta de me caresser, je n’avais pas joui, j’étais assez énervée, et s’il s’endormit presque aussitôt, je gardais les yeux ouverts des heures durant. Lorsque je me réveillais au petit matin, Il n’y avait plus que les deux femmes et moi dans le compartiment. Les hommes étaient descendus lors d’un arrêt précédant, je n’avais rien entendu! Jamais je ne connaitrai le visage de mon amant du train…


This is some text prior to the author information. You can change this text from the admin section of WP-Gravatar  To change this standard text, you have to enter some information about your self in the Dashboard -> Users -> Your Profile box.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

76f0b21400
/wp-admin/options-general.php?page=emc2-popup-disclaimer/emc2pdc-admin.php
2231ac50c4
160
10
Accepter
Refuser
https://twitter.com/ChrCulottees
1

// SITE INTERDIT AUX MOINS DE 18 ANS //

Ce service est interdit aux mineurs de moins de 18 ans et est strictement réservé à un public adulte averti. Il contient des récits érotiques.

Cliquez sur ACCEPTER pour entrer !


This is some text prior to the author information. You can change this text from the admin section of WP-Gravatar  To change this standard text, you have to enter some information about your self in the Dashboard -> Users -> Your Profile box.


Accepter Refuser